Clinique du Parc

Hernies

Définition

Il s’agit d’une tuméfaction qui sort plus ou moins de la paroi abdominale par un orifice anormal dans la paroi qui peut laisser sortir l’intestin. La comparaison peut être faite avec un pneu usé qui laisse sortir la chambre à air. L’orifice se fait à travers un point faible naturel de la paroi pour les hernies.

Conséquences

Les troubles entraînés sont une tuméfaction anormale qui provoque au minimum une gêne, le plus souvent des douleurs lors des efforts et un risque d’étranglement.

Risque d’étranglement

Il est rare, 1 à 2 %, l’étranglement correspond au passage de l’intestin ou de tissu graisseux qui se bloquent dans l’orifice (exactement comme si l’on se coince le doigt dans une porte !) entraînant un risque d’occlusion ou de péritonite si un traitement n’est pas immédiatement réalisé. Il commence toujours par une violente douleur, il faut alors tout de suite se coucher sur le dos, si possible les pieds surélevés, pour faire baisser la pression dans le ventre et essayer de remettre la grosseur qui est apparue. En général, la tumeur et la douleur disparaissent et la hernie est réduite, il n’y a plus d’urgence. Par contre si la douleur persiste il faut se rendre rapidement dans un service d’urgence. Dans ce dernier cas, la hernie doit être traitée dans les 6 heures pour éviter une nécrose de l’intestin lorsqu’il est bloqué dans la hernie.

etranglement

Âge de survenu et facteurs déclenchants

Elles peuvent survenir à n’importe quel âge depuis la naissance jusqu’ à un âge avancé. Elles surviennent après un effort plus important de la vie quotidienne en particulier après des efforts de toux.

Localisation

Les hernies peuvent s’observer au niveau :

  • hernies dites de l’aîne, au niveau du pli de l’aine, qui sont soit inguinales dans la très grande majorité des cas (90 %) soit crurales ou fémorales, le traitement est le même. Elles s’observent le plus souvent d’un seul côté : hernie unilatérale et parfois des deux côtés : hernie bilatérale
  • hernies ombilicales, au niveau de l’ombilic ou au dessus de l’ombilic : hernies épigastriques
  • d’autres localisations sont plus rares au niveau d’autres régions de l’abdomen.

Indications opératoires

L’indication d’une réparation n’est pas systématique dès l’apparition des troubles. Il faut qu’elles constituent une gêne pour le patient ou qu’il existe un risque d’étranglement important. Une hernie peut entraîner aucune gêne pendant plusieurs mois, le risque d’étranglement ne justifie pas systématiquement une intervention dés l’apparition des troubles. C’est surtout le retentissement de la hernie (douleur, gêne) sur la vie quotidienne qui impose un traitement ou leur augmentation de volume.

Hernies épigastriques

Leur traitement est le même que pour les hernies ombilicales. Cependant quand l’orifice de la hernie est de l’ordre du millimètre avec souvent un lipome, tumeur graisseuse bénigne, il est légitime de ne proposer qu’une suture simple sans prothèse.

Autres hernies

Elles sont exceptionnelles et leur traitement repose sur les mêmes principes que celui des autres hernies.

Hernies du nouveau né et de l’enfant

Dans tous les cas le patient est informé des différentes techniques existantes et choisit « sa technique » sachant que nous privilégions la coelioscopie.

Consultation

Mardi : 8h30 / 12h
Mercredi : 14h / 18h30
Vendredi : 8h30 / 12h

Paroi Abdominale

Où nous trouver

puce_map9 bis rue de la Piot
42 276-St Priest en Jarez

Accès