Professeur JG BALIQUE

Docteur G BARABINO

Clinique du Parc

Cancer du Pancréas

Le cancer du pancréas est rare mais souvent agressif. Associé à de nombreux facteurs de risques, le cancer du pancréas touche généralement les hommes à partir de 50 ans.

Le pancréas, qui fait partie du système digestif, produit des sucs digestifs qui sont acheminés dans l’intestin grêle par le canal pancréatique. Il abrite les îlots de Langerhans, qui sécrètent l’insuline, l’hormone nécessaire à la dégradation du glucose dans le sang.

Symptômes

Au stade précoce, le cancer du pancréas ne provoque en général aucun symptôme. L’apparition de troubles indique malheureusement souvent que le cancer s’est déjà propagé.

Les symptômes suivants peuvent indiquer l’existence d’un cancer du pancréas :

  • une jaunisse (ictère) soudaine, généralement indolore, se traduisant par une coloration jaunâtre de la peau, des selles claires, des urines foncées et des démangeaisons ;
  • des douleurs abdominales diffuses, qui irradient dans le dos en formant une sorte de ceinture ;
  • des nausées et des vomissements ;
  • une perte d’appétit et de poids,
  • des diarrhées ;
  • des thromboses ;
  • de la fatigue.

Facteurs de risque

Les facteurs pouvant augmenter le risque de cancer du pancréas :

  • un âge avancé ;
  • une prédisposition héréditaire (risque familial) ;
  • le tabagisme ;
  • une pancréatite chronique (inflammation récurrente du pancréas, passant souvent inaperçue, provoquée par des calculs biliaires ou par une consommation excessive d’alcool);
  • l’obésité.

     Comment est-il diagnostiqué ?

    Pour poser le diagnostic, le médecin a recours aux techniques d’imagerie médicale pour visualiser le foie, par exemple à l’échographie ou au scanner. Ces examens peuvent être complétés par une biopsie.

    Pour poser le diagnostic, le médecin examine les organes du système digestif situés dans la partie supérieure de l’abdomen au moyen d’une échographie, d’un scanner ou d’une IRM.

    Il réalise en complément une endoscopie de l’intestin et de l’estomac pour examiner précisément la jonction entre le canal pancréatique et l’intestin grêle.

     Quel traitement ?

    L’ablation chirurgicale de la tumeur et des tissus adjacents constitue la principale méthode de traitement. Elle est complétée par une chimiothérapie et une radiothérapie.

    A eux seuls, ces traitements ne suffisent pas à guérir le cancer du pancréas. Des médicaments spécifiques peuvent prolonger la survie chez les patients dont le cancer n’est pas opérable.