Clinique du Parc

Cœlioscopie

autres_pathologiebLa cœlioscopie ou laparoscopie occupe une place importante en chirurgie viscérale et digestive (plus de 90 % des interventions).

Elle permet une chirurgie minimale invasive réduisant les séquelles douloureuses et les complications de paroi si bien que le retour à une vie normale est très rapide. L’absence d’ouverture permet une reprise d’une activité physique précoce, il n’y a pratiquement aucun risque d’éventration si bien qu’une activité physique normale avec effort est possible immédiatement, seul l’existence d’une douleur peut limiter quelques jours cette reprise d’activité.

Elle est pratiquée par plusieurs petits orifices permettant le passage de l’optique couplée à la caméra et les instruments. L’abdomen est gonflé au CO2 pour créer l’espace de travail, le chirurgien opérant en regardant l’écran du téléviseur. Le nombre d’orifice dépend de l’intervention pratiquée, du patient et des lésions rencontrées.

Elle a cependant des limites qui nécessitent parfois le passage en chirurgie ouverte (conversion). Réalisée par des spécialistes, le risque d’accident grave est devenu exceptionnel et est largement compensé par ses avantages.